Le Nicaragua

Au cœur de l’Amérique Centrale, bordé par la mer des Caraïbes au nord-est et l’Océan Pacifique au sud, le Nicaragua a réussi à dépasser les mauvais souvenirs de la révolution sandiniste pour présenter un visage apaisé et serein.

C’est un pays de mers et de montagnes, de lacs et de volcans dans un climat tropical.

Il est le plus grand des pays d’Amérique Centrale, il en possède également le plus grand lac et abrite pas moins de 25 volcans dont 6 encore en activité.

Souvent surpris, le voyageur repart avec la sensation d’avoir rencontré la population la plus attachante d’Amérique centrale.

Malgré son agréable situation sur les rives du lac Managua, la capitale du pays porte les stigmates de nombreux événements dévastateurs : 2 éruptions volcaniques cataclysmiques (1931, 1972), révolution politique, ouragan (1998) …

Il ne reste plus que le squelette de béton de la Cathédrale Santiago de Managua mais le Palais National avec ses céramiques précolombiennes et ses vestiges préhistoriques ainsi que le Musée d’Acahualinca abritant des empreintes humaines de plus de 6 000 ans, valent le détour.

A ne pas manquer :

La réserve naturelle du lagon de Tiscapa, la Zona Rosa, le Malecon et la tyrolienne qui surplombe le centre-ville.

Dans les environs :

Le plus grand parc national du Nicaragua : le Volcan Masaya en activité permanente où s’observe la « Boca del Infierno » ou encore le cratère du volcan San Fernando et ses tunnels de lave …

 

Leon ou de son nom complet Santiago de los Caballeros de Leon, est la 2ème plus grande ville du pays après en avoir été la capitale. Située à 80 km au nord-ouest de Managua, sur la côte pacifique, Leon affiche encore la splendeur d’un riche passé colonial avec ses façades, églises et rues pavées.

Référence visuelle de la ville, le volcan Momotombo est une icône culturelle et naturelle qui surplombe le lac Managua.

A ne pas manquer :

La Cathédrale de Leon, les ruines de Leon Viejo, le Musée de Ruben Dario (poète), les bouilloires de San Jacinto (champ géothermique), ascension du Cerro Negro et descente en surf sur les cendres …

Granada ou la « belle sultane » en raison de son architecture andalou-mauresque, est une des perles du Nicaragua. Ancienne riche ville marchande, elle entretient un charme certain où il fait bon flâner le long des ruelles dans une ambiance détendue ou naviguer sur le lac Nicaragua ou se perdre au cœur de la réserve naturelle du volcan Mombacho.

A ne pas manquer :

Le lac Nicaragua (ou Cocibolca) lac d’eau douce qui abrite des requins-bouledogues, las Isletas et ses 360 îlots disséminés sur le lac, le Musée de San Francisco, la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption, le Palais épiscopal …

Dans les environs :

La réserve naturelle du Volcan Mombacho, la Isla de Ometepe qui est un incontournable : île d’eau douce composée de 2 volcans au milieu du lac Nicaragua.

Situé au sud de la côte pacifique et réputé pour ses plages paradisiaques, San Juan del Sur a su conserver une authenticité de village de pêcheurs.

Profitez-en pour flâner le long de côtes presque vierges, surfer sur des vagues idéales, lézarder sur des plages au sable incroyablement blanc …

 

La côte Caraïbe n’est pas en reste pour ses plages. Les 2 îles de Big Corn et Little Corn sont situées à 80km au large dans la mer des Caraïbes et contrairement au reste du pays, ici l’influence y est anglaise (Protectorat britannique puis « location » américaine jusqu’en 1971) et l’anglais y est la langue usuelle.

Big Corn et ses 9km² est trois fois plus grande que Little Corn.

Avant de partir, nous vous conseillons de consulter le site du Ministère des Affaires Étrangères pour toutes informations complémentaires en cliquant sur le drapeau ci-dessous:

Drapeau nicaragua