• voyage sur mesure Birmanie


 

 

La Birmanie

Alors un mystère doré se leva à l’horizon, une merveille étincelante et superbe qui brillait au soleil, dont la forme n’était ni celle d’un dôme musulman ni celle d’une flèche de temple hindou.

« Voici la vieille swedagon » me dit mon compagnon.

Le dôme doré me dit : « voici la Birmanie, un pays qui sera différent de tous ceux que tu connais ».’ Rudyard Kipling – Letters from the east (1898)

Longtemps isolé, la Birmanie ou Myanmar s’ouvre désormais et tous les espoirs sont permis.

Le Myanmar est un pays mystérieux qui fascine le voyageur et qui a conservé un mode de vie traditionnel, abritant 7 ethnies principales ainsi que 300 minorités reconnues.

Les rizières de Yangon, les savanes de Bagan, la jungle de Chaung Tha, les plateaux du Lac Inle, les plages de l’ouest et les montagnes de l’Himalaya font de la Birmanie un pays aux multiples visages.

Avec ses allures de grand village, Yangon, reste la plus grande ville du pays et la capitale touristique.

Le centre-ville est quadrillé de grandes artères, dont certaines portent des noms à l’européenne, héritage de la colonisation.

La pagode Sule est souvent utilisée comme point de repère pour le centre-ville.

Vient ensuite le marché Bogyoké qui délimite l’extrémité nord, puis le Strand qui abrite de nombreux bâtiments coloniaux décrépis et enfin à l’ouest le quartier chinois.

De nombreuses pagodes sont à visiter : Botataung, Sule, Maha wizaya et Shwedagon, probablement la plus connue avec son dôme d’or.

Il ne faut pas oublier le Musée National ainsi que les parcs et lacs autour de la ville.

Entre jungles et monts désertiques, le plateau Shan est peuplé de multiples minorités au caractère bien affirmé, en témoignent les couleurs vives des costumes traditionnels.

L’étape incontournable reste le Lac Inle. Le lac peu profond, de 1,50m à 2m en période sèche et jusqu’à 6m en période de pluies, abrite le peuple Intha qui vit sur le lac, cultive sur des jardins flottants et pêche en barque en pagayant avec la jambe.

La grotte de Pindaya vaut également le détour car elle abrite le plus grand musée bouddhique de Birmanie avec plus de 2000 statues en teck, albâtre, marbre ou bronze.

A quelques 50km de Pindaya, se trouve l’enclave indienne de Kalaw, point de départ idéal pour les amoureux de trekking.

La haute Birmanie est le cœur historique du pays où se sont succédé les royaumes les plus influents du pays dont Mandalay qui reste, aujourd’hui encore, la capitale culturelle du pays.

Les visites incontournables de Mandalay sont : le Monastère Shwenandaw bâti tout en teck, la pagode Mahamuni, lieu de pèlerinage le plus célèbre de la haute Birmanie et la pagode Kuthodaw où s’admire le plus grand « livre » du monde gravé sur 729 tablettes de marbre.

En amont de Mandalay, près de l’ancienne cité d’Ava, se niche le monastère de Bogaya soutenu par 267 piliers en teck perdu au milieu des rizières.

Que ce soit dans les brumes matinales ou au coucher du soleil, l’ambiance mystique du pont U Bein, ne laisse personne indifférent.

Plus à l’ouest, Monywa mérite le détour pour sa pagode Thanboddahay aux 500 000 images des disciples de Bouddha, construite entre 1939 et 1952.

Ne pas oublier Boddhi Tataung, avec sa colline couverte de banyans dont chaque arbre abrite une image de Bouddha à son pied.

Une dernière plongée dans le passé est à prévoir dans les grottes de Hpo Wun Daung : 492 petites salles de prière sont creusées dans des pitons de grès. 

Entre les arbres touffus se dressent des centaines de temples, ces bijoux du passé rivalisent de beauté : certains sont ornés d’or, d’autres sont parés de sculptures complexes et inimitables.

Ce sanctuaire de plus de 2000 pagodes et temples est un véritable joyau de la Birmanie.

En 1298, lors de son passage, Marco Polo décrit le spectacle des toits dorés des pagodes de Bagan comme le plus beau du monde.

C’est par une route aride de terre rouge qu’on accède à la résidence des dieux du Mont Popa.

Ce pic de lave apparût en 442 avant J.C. après un tremblement de terre.

Même si cette région de la basse Birmanie est encore peu fréquentée, il ne faut pas manquer la visite de la Pagode du Rocher d’Or. Haut lieu de pèlerinage du bouddhisme birman, la légende raconte que ce sanctuaire aurait été construit du vivant de Bouddha.

Avant de partir, nous vous conseillons de consulter le site du Ministère des Affaires Étrangères pour toutes informations complémentaires en cliquant sur le drapeau ci-dessous:

BIRMANIE A LA CARTE