• la havane


 

 

carte cuba

Cuba

Salsa, cigares, rhum, mojito, le Che : ça vous parle ?

Bien sûr, la plus grande île des Caraïbes ne se résume pas à ses quelques mots mais ils évoquent Cuba pour tout un chacun.

Cuba offre des paysages luxuriants, des plages exquises, des villes coloniales mais son atout majeur reste ses habitants.

Por siglos, el mejor de recorso de Cuba ha sido su gente : pendant des siècles, la meilleure ressource de Cuba a été son peuple.

 

Après 5 siècles d’existence, la capitale de Cuba et ses 2 millions d’habitants, représentent tous les aspects du peuple cubain.

La Havane offre un catalogue de la magnifique architecture de l’île : des quartiers modernes de Miramar et de Vedado au centre historique de « Habana Vieja ».

Pleine de traditions et de légendes, l’énergie contagieuse qu’elle dégage ensorcelle toujours.

A ne pas manquer :

Habana Vieja, plaza de armas, plaza de la catedral, calle Empedrato et la bodeguita del Medio, el Templete, Musée du Rhum, Fundacion Havana Club

Le quartier chic de Miramar, le Vedado, la Malecon, le Callejon de Hamel, le parc Los Rockeros (statue de John Lennon)...

La balade en « coco-taxi » ou en vieille américaine, cours de salsa …

La région de Pinar Del Rio est la plus à l’ouest de l’île et probablement la plus authentique.

C’est la région du tabac. La visite d’une fabrique est un incontournable : tout le processus de fabrication des cigares est présenté dans une ambiance d’un autre temps.

L’atmosphère moite brassée par des « ventilos » fatigués dans la « galera », le regard du « commandante » qui vous suit, les slogans révolutionnaires et le lecteur qui lit le journal face aux « torcedores » vous plongent irrémédiablement dans une atmosphère surréaliste.

A ne pas manquer :

La visite d’une fabrique de cigares, dégustation de Guyabita del Pinar.

Poumon vert de Cuba et inscrite au Patrimoine mondial de l'Unesco, la Vallée de Vinales doit sa réputation aux Mogottes, ces montagnes de calcaire spectaculaires et arrondies et pouvant atteindre les 300 mètres.

A ne pas manquer :

Le Mogote Dos Hermanas, le Mural de la Prehistoria, la Cueva del Indio.

 

La « Perle du Sud », inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, occupe une position privilégiée dans le centre sud de Cuba.

Fondée par des immigrés venus de France et de Louisiane, elle conserve un fort attachement à ses racines françaises.

A ne pas manquer :

Le théâtre Thomas Terry, la cathédrale, la Place Jose Marti …

Intimement liée à la figure du « Che », la ville est le carrefour de toutes les grandes routes qui desservent le pays.

C’est à Santa Clara que se déroula l’un des épisodes les plus glorieux de la révolution : l’attaque du train blindé par Ernesto Che Gevara.

A ne pas manquer :

Le Musée Mémorial Ernesto Che Guevara, le Memorial « del tren blindado ».

Fondée par Diego Velasquez en 1514, Trinidad s’est construite avec l’essor de l’industrie de « l’or blanc » : la canne à sucre. Malheureusement, la production de la betterave sucrière en Europe provoquera la faillite des grandes familles sucrières.

En témoignent, les riches maisons de maître et les palais, vestiges de sa grandeur passée.

Portes sculptées, vitraux, fenêtres en bois précieux, rues pavées et toits de tuiles en terre cuite rouge caractérisent cette ville musée.

A ne pas manquer :

Le centre-ville et la Plaza Mayor, la Iglesia de Santisama, l’Ermitage de la Popa, la Casa del Alfarero (artisan potier), le marché artisanal.

Les palais et les musées : Palacio Cantero, Palacio Brunet et son musée romantique, le Musée d’architecture coloniale, la Musée National de la « Lucha Contra Bandidos » …

Direction « l’Oriente », l’est de Cuba pour y découvrir la sulfureuse Santiago de Cuba.

Dernière des 7 villes fondées par Diego Velasquez, elle est un mélange de culture afro-cubaine qui vit à son propre rythme : exubérante, rebelle, multiculturelle et berceau de la révolution cubaine.

Santiago de Cuba est une ville riche d’histoire et haute en couleurs.

A ne pas manquer :

La cathédrale de l’assomption, la Casa de Diego Velasquez, le Musée du Carnaval, la Calle Pedro Pico, la Musée Cimetière monumental de Santa Ifigenia, la Mausolée Jose Marti …

Aux environs :

La Basilique de Nuestra Senora del Cobre, Bayamo.

Avec plus de 6 000 km de côte, Cuba offre plus de 600 plages de sable blanc avec une eau turquoise et des palmiers à profusion.

Parmi les plus connues, on peut citer : Varadero, Guardalavaca, Esmeralda, Santa Lucia, Ancon …

Mais ce n’est pas tout, l’archipel cubain est composé de plus de 4000 îlots appelés « Cayos ».

Ces « Cayos » sont tous différents :

Le célèbre Cayo Santa Maria et ses 48 km de « pedraplen », sorte de pont au ras de l’eau,

Le Cayo Guillermo et ses dunes,

Le Cayo Coco et son parc naturel touristique,

Le Cayo Largo, terre de pirates,

Le Cayo Levisa, peut-être le plus sauvage et le plus préservé,

Le Cayo Blanco qui n’offre aucun hébergement, Cayo Ensenachos, Cayo Las Brujas …

 

Avant de partir, nous vous conseillons de consulter le site du Ministère des Affaires Étrangères pour toutes informations complémentaires en cliquant sur le drapeau ci-dessous:

Drapeau cuba

 

Cuba